Currently browsing

mars 20, 2014

au cœur des ténèbres

Nous voici dans l’abîme,

Tu en restes l’énigme.


Si Tu dis un seul mot,

Et nous serons sauvés.

Tu restes muet encore,

Jusqu’au bout sembles sourd.

Nos cœurs ont trop durci,

En nous l’horreur sans fond.

Viendrait-elle de nous

Une lueur de douceur ?

Si nous disons un mot,

Et Tu seras sauvé.

Nous restons muets encore,

Jusqu’au bout restons sourds.

Te voici dans l’abîme,

Nous en sommes l’énigme.

François Cheng, « Vraie Lumière née de vraie Nuit », Editions du Cerf, 2009

Share
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Aller à la barre d’outils