Currently browsing

octobre 2015

Quelques béatitudes de simplicité

 

  Heureux es-tu toi qui sais ouvrir la journée d’un signe de croix et d’un sourire – ce n’est pas antinomique – comme l’axe sur lequel tu souhaites déployer ta journée : ta journée s’en embellira en profondeur ;

 

Heureux es-tu toi qui sais prendre le temps pour faire chaque chose, simplement mais bellement, sans courir ni faire à moitié : tes petits actes prendront le reflet d’un amour bien plus grand ;

 

Heureux es-tu qui fais le travail qui t’est confié sans trompette ni tambour et, dans le même temps, sans jamais le bâcler : en fidèle serviteur, tu entreras dans la joie de ton maître ;

 

Heureux es-tu toi qui sais adopter sur le monde et sur tes frères un regard inhabitué, sans les enfermer dans ce que tu as déjà vu d’eux : ton cœur saura s’ouvrir aux pauvretés de l’existence tandis que tu n’auras certainement jamais fini de t’émerveiller ;

 

Heureux es-tu toi qui sais admirer : ta vie tout entière apprendra à être action de grâce !

 

Heureux es-tu toi qui sais écouter l’autre en profondeur et non pas seulement ce que tu as envie d’entendre : tu croîtras chaque jour plus en sagesse ;

 

Heureux es-tu toi qui réussis à ne jamais maudire mais à voir le beau en chacun : ces « lunettes de Dieu » s’imprimeront chaque fois plus en ton être jusqu’au plus profond de ton cœur ;

 

Heureux es-tu toi qui te lances chaque jour un peu hasardeusement dans la prière : le Seigneur te recevra et te guidera avec douceur dans l’intimité avec Lui ;

 

Heureux es-tu toi qui choisis le Christ comme maître de ton existence : l’aventure au large de ton histoire d’amour n’aura jamais de fin.

 http://www.blogforiowa.com/wordpress/wp-content/uploads/beatitudes.jpg

Share

Lumière de la loi

Il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? ». Et ils furent incapables de trouver une réponse. (Luc 14, évangile du jour)

 

http://nominis.cef.fr/images/gallerie/jeremieleprophete.jpg

 

Dans les bons scuds même pas visibles en apparence de Jésus, celui-ci a toute sa place : il rend muet. Et bim dans leurs faces ou surtout et bim dans ta propre face quand tu l’entends ! Parce qu’on a beau dire, on est toujours un peu le pharisien de quelqu’un. 

Ce matin à la messe, le prêtre citait le (très bon) mot d’un enfant du caté sur la question de la Loi : « Jésus est venu apporter la lumière à la loi. »

C’est vrai que, dans l’Évangile, on n’est plus tout à fait dans le « tu dois » du Décalogue. C’est le « je suis venu non pas abolir la loi mais l’accomplir. » Même dans les impératifs visibles, un « si tu veux » se cache. Un « si tu veux » déjà orienté vers les béatitudes, vers le bonheur.

C’est comme la clé de ce mot d’enfant : la lumière que Jésus est venu apporter à la loi, c’est cette liberté où Il vient l’inscrire ; 

Cette liberté aimante où tout notre bonheur se cache déjà en germe.

 

Share

Cette lumière qui irradie l’existence

« Ce sont ceux qui aiment qui en savent le plus long sur Dieu, 

c’est eux que le théologien doit écouter ». 

H.-U. von Balthasar, avant propos de L’Amour seul est digne de foi

 

https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xtp1/v/t1.0-9/12141601_10153712877951133_3813195538412223062_n.jpg?oh=7c575b7fd81eda69c9c0be9dab31ba28&oe=56B787A4&__gda__=1455422561_fbf22c59785188954848830ca62776ee

Y entendre comme une invitation à écouter le plus petit,

Celui qu’on repère souvent le moins,

Et qui, pourtant, aime tellement bien… 

 

Choisir, chaque jour plus, humblement, l’abandon et la confiance, 

Et, comme le plus important de tous les « discours » sur Dieu, la prière simple et tendre d’un coeur aimant. 

 

Share

« Vous aimerez l’immigré… »

Les membres du Conseil National de la Solidarité de la Conférence des Evêques de France lancent aux catholiques un appel conjoint à aimer les personnes migrantes. C’est l’organisation de l’accueil, l’engagement et la prière qui nous permettront d’écouter vraiment nos frères migrants et de les aimer fraternellement dans un esprit de justice et de paix.

Share

La fin de vie : un défi éthique collectif

Déclaration du groupe de travail sur la « Fin de vie »  La proposition de loi concernant la fin de vie arrive en deuxième lecture au Sénat. Elle a suscité de notre part deux prises de parole détaillées auxquelles nous renvoyons : la déclaration « Ne prenons pas le problème à l’envers ! » (20 janvier 2015) ; le livre « Fin de […]

Share

Babillages d’EPJ

L’école de prière jeunes, 

J’ai toujours l’impression d’en parler trop et, en même temps, de ne jamais en parler assez… 

Comme à chaque fois et pourtant différemment à chaque fois, je pourrais citer des tas de petits fioretti, de petits moments vécus qui montrent la force des instants qui s’y déploient, la solidité de ce qu’on y puise pour la suite, jeunes comme animateurs.

Un peu de notre plongée en Christ à 65 personnes, de 7 à plus de 70 ans. 

Je le ferai peut-être. 

Ce que je sais juste, c’est, qu’au retour, sur les rotules après cette semaine si dense (… et commencée en plus avec une angine…) mais avec le sourire plus que jusqu’aux oreilles, je me suis surprise avec amusement à parler intérieurement un peu tout le temps à Dieu. 

Oh pas de ces petites oraisons lancées vers le ciel que j’ai souvent en moi, ni les grands discours et silences de l’oraison : juste la discussion comme avec un ami, mais à l’intérieur, à remercier, à babiller, à parler de tout et de rien selon ce qui se passait. 

En fait, comme une prière développée un peu tout le temps… ce qui devrait être le cas tout le temps. 

C’est peut-être ça une des forces de la formule de l’école de prière jeunes : nous rappeler que Dieu est toujours là, présent… et que, finalement, c’est nous qui n’y sommes pas.

 

Alors, c’est bon de se le dire,

C’est bon de le vivre, 

C’est bon d’y replonger, pour en vivre. 

Merci Seigneur pour l’EPJ ! 

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfl1/v/t1.0-9/12065573_936648403075727_4214829433818158520_n.jpg?oh=5449f1467d1592f7eb5b36e6a44f16d3&oe=56C9A7A4

Share

L’indispensable complément au Catéchisme !

Petite histoire. A l’été 2008, je l’ai déjà raconté plusieurs fois, je lançais un blog. Ce que je n’ai jamais précisé – sauf à de rares amis –, c’est qu’au même moment j’ai entamé un petit exercice d’écriture qui a rapidement pris une telle ampleur que j’ai décidé alors que ce serait un livre. Un petit…

Share

Décès de Mgr Gaston Poulain, évêque émérite de Périgueux

Mgr Gaston Poulain, évêque émérite de Périgueux, est décédé dans sa 89ème année ce samedi 24 octobre 2015 chez les Petites Sœurs des Pauvres à Caen où il s’était retiré après avoir servi comme Chapelain au Sanctuaire Sainte Thérèse de Lisieux. Né le 19 juillet 1927 à Truttemer-le-Grand (Calvados), Mgr Gaston Poulain, après des études […]

Share
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Aller à la barre d’outils