Currently browsing

mai 9, 2017

Ne laisse pas un seul jour filer sans aimer

 

« Pierre poursuit :
‘Le cérébral est l’ennemi du coeur. Tu ne viendras pas à la foi par l’intelligence. Par les livres, la philosophie, la théologie. Je crois que l’intellectuel ne voit que la pointe émergée de l’iceberg. Alors qu’avec le coeur, je dépasse mes schémas. Les murs tombent, un à un, par pans entiers.
– Cela peut etre si dur à entendre. On a parfois l’impression que ceux qui croient sont déconnectés, ou bien qu’ils se rassurent.’ 

Pierre sourit doucement.
‘Croire, c’est faire le passage de l’intellect à la réalité, à l’expérience. Ce n’est pas une échappatoire ou une fuite. Au contraire. La foi est une épreuve de la réalité. Il faut éprouver pour aimer. Regarde, Dieu s’est fait homme, Il a épousé la condition de l’homme poru éprouver sa réalité. Et l’aimer jusqu’au bout.’ 

Le regard de Pierre verse dans le vide. Comme s’il fouillait à l’intérieur. Après un léger silence, il reprend : ‘L’intelligence du coeur, voilà le grand réalisme. Ne pas laisser un seul jour filer sans aimer. Lorsqu’on lui demandait : Que faut-il à un prêtre pour qu’il garde toute sa ferveur ? Le curé d’Ars répondait : Il devrait rester au séminaire toute sa vie. Le désir de Dieu dépasse l’intelligence.' » 

In Pierre Adrian, Des âmes simples, p.65-66

 

https://lh4.googleusercontent.com/_AHBH87Dm6karixX1rydBCOlr41VDgQ8vtLavGo8_cUyldKOZ-s3TL_RyrNtpmf_MxRwc-_a1qREiLw=w1198-h754

 

Share

Le social, pas le sociétal !

Lettre bienveillante au président élu.

Monsieur le Président,

Permettez-moi, en vous écrivant, de me relire. Le 7 mai 2012, au lendemain de l’élection de François Hollande, je notais…

Share
Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Aller à la barre d’outils